Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Nov 2018 | International, Profession
 

Les ventes de cigares cubains devraient connaître une hausse de 10 % en 2018, a annoncé jeudi 1er novembre un représentant de la société d’état Habanos S.A.

« L’objectif est de rester leader au niveau mondial. En dépit des réglementations sanitaires et des espaces non-fumeur, l’entreprise continue de développer son plan d’affaires. Nous prévoyons une hausse de 10% (des ventes en 2018), mais nous pourrions même dépasser ce chiffre », a assuré à l’AFP Ernesto González, directeur marketing d’Habanos S.A.

•• Cette dernière est une coentreprise regroupant Altadis (propriété de la britannique Imperial Tobacco Group) et Cubatabaco. En 2017, ses ventes ont atteint les 500 millions de dollars, soit une hausse de 12 %, impulsée par la demande en Chine.

•• « Nous pensons que le moteur Asie-Pacifique sera toujours un marché important. Nous y ciblons le développement de la culture du tabac. En Europe, le marché est déjà mature. Et quant au marché intérieur, nous avons observé une croissance malgré une baisse du tourisme », due au renforcement du blocus imposé par les États-Unis depuis 1962, a expliqué l’entreprise. Elle a assuré qu’une éventuelle levée de ce blocus lui permettrait d’atteindre un des marchés aux débouchés les plus intéressants pour sa production.

« Les « États-Unis » bloquent pour Cuba la possibilité d’exporter et de satisfaire les besoins d’un marché américain, tout comme ils empêchent le consommateur d’avoir accès facilement à nos produits. Ces derniers doivent trouver des subterfuges pour pouvoir en acheter » a déclaré Ernesto González (voir Lmdt des 8 mars et 28 février).