Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Avr 2020 | Observatoire
 

La nicotine pourrait avoir un effet protecteur contre l’infection par le nouveau coronavirus, avancent des chercheurs en France où des essais préventifs et thérapeutiques vont être entrepris avec des patchs à la nicotine pour le vérifier, annonce une nouvelle dépêche AFP de Brigitte Castelanau qui vient compléter la précédente (voir 22 avril).

L’hypothèse est étayée par le faible nombre de fumeurs parmi les malades du Covid-19 hospitalisés, selon plusieurs études dans le monde (avec des taux allant de 1,4 % à 12,5 %).

•• L’hypothèse de la nicotine reste toutefois à prouver. D’où l’importance des essais cliniques.

Dès le feu vert final obtenu, des patchs nicotiniques vont être administrés à des dosages différents dans trois essais, à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris. La nicotine pourrait amoindrir l’hyper-inflammation, les « orages de cytokine », qui semblent jouer un rôle clé dans les cas graves de Covid-19 et laissent la médecine relativement démunie (…)

•• Il s’agit d’« une piste intéressante, parmi d’autres pistes de recherche clinique » a commenté mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran.

•• « Il faut être très prudent » a abondé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, « il ne faut pas oublier les effets néfastes de la nicotine (…) ce qui est établi, c’est que les fumeurs présentent des cas graves de Covid » a-t-il poursuivi, déconseillant de reprendre la cigarette et rappelant que « le tabac est le tueur numéro 1 en France avec 75 000 décès par an ».

« Ceux qui ne fument pas ne doivent absolument pas avoir recours à des substituts nicotiniques », qui entraînent effets secondaires et addiction, a-t-il prévenu.

•• Le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue, juge « important » qu’une analyse de la Base nationale de données de santé confirme ou non l’existence d’un lien entre le Covid-19 et la prise de substituts nicotiniques (gommes, patchs …) sur ordonnance, qui sont remboursés en France. Les études sur le Covid-19 devraient s’intéresser à la fois au tabagisme, au vapotage (avec ou sans nicotine) et la prise de nicotine médicamenteuse, selon lui.