Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Juin 2018 | Profession
 

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, qui souhaite « une nouvelle donne économique et fiscale » pour la Corse, a avancé plusieurs pistes de travail, lors d’une visite sur l’île ces lundi 4 et mardi 5 juin, rapporte l’AFP.

Notamment augmenter le financement de l’innovation, supprimer la fiscalité dérogatoire sur le tabac ou baisser le prix de l’essence.

Reconnaissant que l’insularité est « un obstacle », M. Le Maire a estimé néanmoins que l’économie corse se « porte mieux qu’on le dit mais pourrait se porter encore mieux ». Le ministre s’est engagé dans un premier temps à « regarder à partir du mois de septembre un certain nombre de décisions concrètes, y compris des décisions fiscales ».

Il a jugé que le dispositif fiscal dérogatoire sur le tabac, qui rend les cigarettes moins chères en moyenne de 25 %, n’avait « pas de sens » avec la politique de santé du gouvernement, suggérant sa suppression. « La recherche plutôt que le tabac » a-t-il résumé. En Corse, le nombre de décès par cancer du poumon est d’ailleurs supérieur de 25,7 % par rapport au continent, avance l’Agence régionale de santé.