Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Avr 2020 | Profession
 

« On a un petit problème de fiscalité, si j’ose dire » déclare Hervé Natali, responsable des relations territoriales de Seita (voir 2 février 2019), dans un reportage de France Bleu (3 avril) sur le boom des ventes de tabac dans les départements frontaliers.

« Il faudra quand même se poser, le moment venu, les bonnes questions et prendre des bonnes décisions ».

•• Pour étayer sa démonstration, Seita présente des chiffres éloquents depuis la fermeture provisoire des frontières :
• +33,5 % à la frontière avec l’Allemagne
• +18,3 % à la frontière avec la Suisse
• +23,4 % à la frontière avec l’Italie
• +18,3% à la frontière avec l’Espagne.

•• Les fumeurs changent aussi d’habitudes de consommation et passent aux cigarettes roulées ou tubées, une tendance qui se vérifie surtout près des frontières de la région Grand-Est : +72,9 % à la frontière avec la Belgique ; et même +138,3 % à la frontière avec l’Allemagne.

•• Hervé Natali rappelle que l’achat des cigarettes à l’étranger génère, chaque année, 2,5 milliards d’euros de pertes de recettes fiscales pour l’État.