Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Mar 2020 | Associations, E-cigarette
 

Prompte réaction de l’association Sovape au communiqué du CNCT (Comité national contre le Tabagisme) assurant que le vapotage pourrait être un vecteur de contamination du Covid-19. Et demandant aux fumeurs et vapoteurs de sortir seuls ainsi qu’ à distance minimale de 10 mètres de toute personne et de toute habitation (voir ci-dessous).

« Stigmatisante, cette communication pourrait donner à croire que traiter vapoteurs et fumeurs comme des pestiférés limiterait la propagation du virus au risque de relâcher les autres mesures de précaution » estime Sovape (voir 27 janvier).

« Dans un contexte angoissant, cette communication, sans assise scientifique pertinente, d’une organisation œuvrant dans le champ de la santé publique va à l’encontre du besoin général de sérénité, solidarité et bienveillance ».

•• Par ailleurs, Sovape rappelle qu’« en l’état actuel des connaissances, le Covid-19 se transmet essentiellement par gouttelettes de salive. Aucune donnée scientifique n’indique que l’aérosol exhalé par le vapoteur pourrait être vecteur de propagation du Sars-Cov-2, il ne contient pas de gouttelettes de salive ».

«Les vapoteurs ne présentent pas de risque de propagation du Covid-19, sauf s’ils toussent au moment d’exhaler l’aérosol » précise ainsi Neal Benowitz, professeur émérite de médecine de l’Université de San Francisco, chercheur de renommée mondiale concernant le vapotage et le tabagisme.

•• Et l’association de recommander : « pour faire barrière à la contamination, vapoteurs et fumeurs doivent respecter les mêmes distances sociales que le reste de la population. Nous préconisons une distance de deux mètres.

« Il est recommandé en outre :
. de bien nettoyer son matériel de vapotage régulièrement ;
. de le désinfecter à chaque lavage de main par exemple, car il est fréquemment porté à la bouche ;
. et bien sûr, de ne surtout pas le partager
 ».