Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Avr 2020 | Observatoire
 

Interviewé dans la matinale de France Info, ce mercredi 8 avril, au sujet de la durée du confinement en France mais aussi sur le port du masque, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid-19, s’est ensuite exprimé sur les interrogations qui planent encore autour de ce virus. Et il a délivré un constat surprenant.

« Je suis très humble vis-à-vis de ce virus. On ne le connaissait pas, il y a de ça 3 mois et demi. Ce virus suscite encore beaucoup d’interrogations : pourquoi touche-t-il davantage telle région plutôt que telle autre, en autres …

•• « Par exemple, l’immense majorité des formes graves n’est pas composée de fumeurs. Comme si le tabac protégeait de ce virus, via la nicotine. Qui aurait imaginé avoir ce type d’interrogations il y a quelques semaines ? … On dirait que la nicotine pourrait ainsi constituer une forme de protection. » Une observation déjà faite en Chine (voir 20 février).

« Ne vous mettez pas au tabac pour autant ! » a-t-il prévenu. Cette interrogation qui entoure la nicotine met juste en lumière « des faits surprenants au niveau épidémiologique ».

•• En revanche, une fois le virus contracté, dans le cas d’un fumeur, le risque de développer une forme grave du Covid-19 serait plus élevé, « parce qu’il y aurait sûrement une polypathologie respiratoire » précise bien Jean-François Delfraissy.

Et le professeur de médecine, spécialisé dans l’immunologie, de conclure qu’il « y a un flot de connaissances qui va finir par aboutir, avec des éléments qui vont permettre de prendre en charge les personnes infectées ».

(Voir aussi les 1er et 7 mars).