Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La décision prise en Espagne d’interdire de fumer dans la rue ou dans tout espace public à l’extérieur – à moins de respecter une distance sanitaire de 1,5 mètre (voir 14 août) – suscite plusieurs commentaires.

On précisera que des recommandations appelant à éviter la consommation de tabac ont toujours accompagné les messages sanitaires espagnols dès le début de la crise du Coronavirus.

•• Par ailleurs, le port du masque à l’extérieur est désormais obligatoire sur tout le territoire espagnol ce qui, de fait, entrave déjà la possibilité d’y fumer.

Et l’activité des terrasses est également sérieusement encadrée : possibilité est donnée aux autorités locales de prendre toute mesure restrictive sur la consommation d’alcool ; distance sanitaire obligatoire de 1,5 mètre sur toutes les terrasses avec un strict maximum de 10 personnes par table; fin du service à minuit.

•• Dans le fond, sur quoi se base la mesure ? C’est une histoire de gouttelettes. Celles que dégagent potentiellement le fumeur ou le vapoteur en exhalant sa fumée (nous ne parlons pas de la fumée dégagée par la cigarette ou le cigare allumés eux-mêmes).

La vraie question est de savoir si les fumeurs ont pour habitude d’exhaler et de projeter leur fumée directement (ou involontairement) à destination de leurs voisins. Chacun aura sa réponse.

•• En France, le Comité national contre le Tabagisme avait déjà pris position lors de la réouverture des terrasses lors du déconfinement : « le CNCT a alerté sur le fait qu’avec leur toux fréquente et la présence dans la fumée de tabac de particules sur lesquelles peuvent se fixer les virus, les fumeurs infectés par le Coronavirus sont des contaminateurs potentiellement majeurs. »

•• Dernièrement, sur LCI, la Direction générale de la Santé indiquait : « nous ne disposons pas d’étude scientifique vérifiant l’hypothèse selon laquelle la fumée de cigarette représente un vecteur de contamination de la Covid-19 … Mais cela ne veut pas dire que cette hypothèse est fausse » (voir 14 août).

À suivre.