Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Mar 2020 | International
 

À l’instar des cafés et restaurants, les échoppes fournissant du cannabis ont été contraintes de baisser leur volet durant au moins trois semaines, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Ce dimanche 15 mars, avant l’application de la mesure à 18 heures, des files gigantesques se sont formées un peu partout les villes pour acheter du cannabis dans les commerces florissants de ce pays, où l’achat et la consommation à usage personnel sont tolérés (jusqu’à 5 grammes, en principe).

•• Affirmant comprendre la décision des autorités, les patrons des bars à cannabis espèrent désormais que les autorités leur permettront d’ouvrir des petits guichets de livraison rapide. Les patrons d’établissement font valoir que de nombreux Néerlandais font un usage thérapeutique du cannabis, pour lutter notamment contre des douleurs aiguës.

•• Ils soulignent aussi qu’une interdiction généralisée, et de longue durée, fera prospérer les groupes criminels qui ont déjà la main sur la culture du cannabis. D’ailleurs, dès que la décision de fermeture a été connue, des dealers ont distribué des prospectus dans les files d’attente et proposé des produits à 20, voire 30 euros le gramme (contre 10 euros dans les coffee-shops).