Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Avr 2020 | Profession
 

Le projet était dans les cartons pour entrer en vigueur en 2021, mais le Covid-19 a donc simplement précipité sa mise en œuvre (voir 12 avril) : le paiement sans contact par carte bancaire repousse son plafond de 30 euros à 50 euros.

La mise à jour sera effective à partir du lundi 11 mai, l’horizon fixé à ce jour pour le début du déconfinement.

« Cette mesure est l’aboutissement d’un travail important depuis plus d’un mois » se félicite Michel Ganzin, président du GIE Cartes bancaires, dans Le Parisien / Aujourd’hui en France.

•• Techniquement, l’opération implique la mise à jour de 1 million de terminaux de paiement (TPE), de 71 millions de cartes bancaires et d’une centaine de systèmes informatiques dans les banques. « Il s’agit d’une opération sensible, mais réalisable », selon le président du GIE CB. « Elle est encore plus complexe car énormément de nos collaborateurs sont en télétravail ». » Peu le disent publiquement mais la grande crainte des banques est celle d’un bug.

•• Le paiement sans contact a grimpé en 2019 de plus de 56,5 %, il atteint aujourd’hui plus du quart des paiements par carte bancaire (3,4 milliards sur 12,4 milliards de transactions). Et l’engouement s’est accentué avec la crise. « 70 % des achats en carte bancaire pourront être effectués sans contact grâce à ce nouveau plafond » précise Michel Ganzin.

La transition devrait passer quasi inaperçue pour les consommateurs. « Les cartes bancaires seront mises à jour à l’occasion d’une opération de paiement ou d’un retrait et/ou par mise à niveau des systèmes informatiques des banques » résume un expert du GIE ( …)

•• De son côté, Philippe Coy, s’appuyant sur l’explosion des paiements par cartes plutôt qu’en espèces, avait dénoncé les surcoûts « importants pour les petits commerçants » que cela entraîne et demandé la suspension des frais sur ces transactions, dès maintenant, pendant la durée de la crise, rappelle Le Parisien (voir 5 avril). Car si le coût de la mise à jour est assumé par les banques, celui lié aux transactions reste inchangé  :  entre 0,45 % et 0,65 %, selon Le Parisien.

« Le coût de la commission liée à la carte bancaire pour un paiement sans contact est identique à celle d’une transaction avec saisie du code. Pour moi, ce n’est pas le sujet … » fait savoir, par l’ intermédiaire du quotidien, Michel Ganzin. Ce qui n’est pas une réponse. La Confédération a immédiatement relancé Bercy sur le sujet.