Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mar 2020 | International
 

La région Grand Est est considérée comme une zone à risques par l’institut allemand Robert Koch (responsable du contrôle et de la lutte contre les maladies au plan fédéral) depuis ce mercredi 11 mars. 

•• De l’autre côté du Rhin, face à Strasbourg, Kehl (37 000 habitants) compte plus de 3 000 Français résidents. Nombre d’entre eux y scolarisent leurs enfants et y travaillent. À quoi se rajoutent les travailleurs frontaliers qui vivent dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin (en stade 2 renforcé, concernant l’épidémie de Covid-19).

Sans compter tout le commun des mortels qui fait du saute-frontière en permanence, pour faire ses courses dans les boutiques et supermarchés, le plein à la station essence ou acheter ses cigarettes dans les boutiques allemandes  (voir les 18 juillet 2017 et 8 octobre 2019).

•• Alors, du côté des écoles, on suit les recommandations du Landrat (« élèves et professeurs qui habitent en France, doivent rester chez eux »). Mais ce mercredi matin 11 mars, les employés français continuaient de travailler à Kehl, les entreprises devant fonctionner.

Et le tram roule toujours. Alors que les commerces outre-Rhin regorgent toujours de clients alsaciens. Dont une grande quantité d’acheteurs de tabac.

À suivre …