Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Avr 2020 | Observatoire
 

La Poste a échangé plusieurs centaines de milliers de masques contre du gel hydroalcoolique avec Intermarché, a annoncé son président, Philippe Wahl. Le groupe de distribution précisant ensuite qu’il s’agissait d’un « prêt », selon une dépêche AFP.

En effet, la Poste disposait d’un important stock de masques. « Nous avons, dans un échange de gel contre masques, envoyé plus de 530 000 masques à Intermarché pour, nous-mêmes, avoir du gel car ils avaient plus de gel » a expliqué Philippe Wahl lors de son audition au Sénat, cette semaine.

« Il nous fallait plus de gel, il leur fallait des masques, c’est pas « pétrole contre nourriture », c’est « masques contre gel », et c’est très bien ! », a-t-il ajouté à l’AFP, sans préciser quelle quantité de gel il avait récupérée contre un demi-million de masques.

•• « On est des postiers, on défend le service public. Mais on est aussi des commerçants, donc on se parle les uns les autres » a-t-il remarqué.

Les masques du « stock stratégique » de La Poste, qui dataient de 2009-2010, n’étaient pas périmés, a relevé le dirigeant. Le groupe en a distribué à ses propres troupes et en a donné un million à l’AP-HP, 500 000 à la RATP et 300 000 à la Police nationale.

•• Intermarché a précisé de son côté qu’il s’agissait « d’un prêt » : « les deux entreprises se sont prêtées ce qui leur manquait, Intermarché rendra les masques avant la fin de la semaine et La Poste rendra du gel » explique La Poste qui n’était pas en mesure de préciser la quantité de gel concernée.