Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Avr 2020 | Associations
 

La Confédération des commerçants de France (CDF) se dit « très inquiète » pour la santé des chefs d’entreprises et salariés de ses adhérents et réclame un meilleur accès aux protections contre le coronavirus.

« Plus de trois semaines d’ouverture dans un contexte de pandémie du Covid-19 et toujours pas de protections efficaces pour les commerces ouverts » s’inquiète la CDF dans un communiqué transmis mercredi à l’AFP.

La CDF rassemble 19 fédérations du commerce et de l’artisanat commercial, soit 450 000 entreprises. Parmi celles-ci, des commerces autorisés à ouvrir malgré le confinement et d’autres ayant dû fermer.

•• « Les fédérations adhérentes Culture Presse, la Fédération des buralistes de l’Ile-de-France, Oise et Seine-Maritime, le Groupement National des indépendants (GNI), l’Union nationale des Taxis (UNT), l’Organisation des Poissonniers Écaillers de France (OPEF), représentent des métiers particulièrement au contact des consommateurs et clients » rappelle la CDF.

•• Ces professionnels « demandent depuis plus de trois semaines une protection de la part de l’État ou a minima un accès facilité aux protections », gel hydroalcoolique et masques notamment.

La Confédération sollicite « en urgence un soutien sanitaire » auprès de l’État, demandant notamment de « connaitre les coordonnées précises où les commerçants pourront se fournir en matériel, pour assurer la protection de toutes et tous ».

« Ces commerçants et professionnels sont, après le personnel médical, en première ligne et n’ont pas les armes pour se défendre dans un contexte de pandémie sans précédent » plaide encore la CDF.