Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Avr 2020 | Profession
 

Dans un communiqué, la Française des Jeux (FDJ) annonce ses mises et son chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 et précise les effets de l’épidémie de Covid-19 sur son activité.

Au 1er trimestre 2020, FDJ enregistre des mises en recul de 5 %, à 4,1 milliards d’euros, et un chiffre d’affaires en baisse de 1 %, à 0,5 milliard d’euros. La bonne dynamique du début d’année a été stoppée par les premières conséquences de l’épidémie de Covid-19.

•• Depuis le 16 mars, début du confinement, les mises affichent un recul de près de 60 % avec :
. une baisse des mises loterie hors Amigo de plus de 40 % ;
. la suspension totale du jeu Amigo depuis le 19 mars ;
. une réduction de près de 95 % des paris sportifs suite à l’annulation de la plupart des compétitions.

•• Sur un mois de confinement, cette tendance se traduit aujourd’hui par un impact mécanique proche de 100 millions d’euros sur le chiffre d’affaires. À l’issue du confinement, l’entreprise s’inscrit dans l’hypothèse d’une reprise de l’activité progressive.

Le Groupe a d’ores et déjà engagé un plan d’actions visant à économiser sur le reste de l’année 2020 plus de 80 millions d’euros, soit plus de 10 % de ses coûts fixes annuels.

Compte tenu des incertitudes engendrées par cette crise inédite, le Conseil d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée générale du 18 juin de maintenir le versement d’un dividende mais d’en diminuer le montant de 30 %, à 0,45 euro par action.

•• Au 20 avril, FDJ dispose d’une trésorerie mobilisable supérieure à 800 millions d’euros. Sous l’hypothèse d’une reprise progressive à partir de mi-mai, la consommation de trésorerie mensuelle du Groupe en mai et en juin devrait être limitée à environ 10 millions d’euros. Compte tenu de cette situation financière solide, le Groupe n’a pas demandé à bénéficier des dispositifs publics de soutien financier ou d’activité partielle.

Par ailleurs, après la mise en place du prêt permettant de financer la contrepartie financière de ses droits exclusifs, FDJ a procédé au paiement correspondant de 380 millions d’euros à l’État.

•• FDJ, déjà fortement engagée auprès de ses détaillants, va fournir gratuitement près de 3 millions de masques pour son réseau de 30 000 points de vente, et renforce ses actions en faveur du jeu responsable en ligne.

De même, le Groupe contribue à la solidarité nationale grâce à diverses initiatives, notamment un don d’un million d’euros à l’Alliance « Tous unis contre le virus », de 200 000 euros de sa Fondation au Secours Populaire Français, et la participation de ses collaborateurs (voir 26 mars).

•• Pour Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ : « Depuis le début de cette crise sanitaire sans précédent, le Groupe FDJ a renforcé sa mobilisation pour en limiter les effets sur l’entreprise, ses salariés et ses parties prenantes, dans un esprit de responsabilité et de solidarité. Cette situation exceptionnelle a d’ores et déjà des effets très significatifs sur l’activité de l’entreprise.

« C’est pourquoi, nous avons décidé de mettre en place un plan d’économies substantiel pour en limiter l’impact sur les résultats de l’entreprise, tout en préservant sa capacité à relancer l’ensemble de ses activités dès que ce sera possible. Parallèlement, nous continuons à prendre des initiatives concrètes pour être aux côtés de nos parties prenantes et notamment de nos détaillants. Dans ce contexte, le Conseil d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée générale du 18 juin de maintenir le versement de dividendes sur les résultats 2019 mais d’en diminuer le montant de 30 %, en raison des incertitudes sur la durée et l’ampleur des conséquences de la crise actuelle sur l’année 2020. »