Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Mar 2020 | International, Observatoire
 

La Californie, avec ses 40 millions d’habitants, s’est réveillée confinée, ce vendredi 20 mars. Écoles, magasins non essentiels, restaurants et cafés sont désormais fermés dans tout l’État.

Dans un premier temps, le Gouverneur Gavin Newsom veut faire confiance aux habitants et n’a pas prévu de verbaliser les contrevenants.

Dans les centres-villes, tout est fermé, sauf les restaurants autorisés à livrer des plats préparés, les épiceries et supermarchés (dont certains ouvrent plus tôt le matin exclusivement pour les personnes âgées et où on peut trouver du tabac ), les banques, les laveries automatiques, les stations-services,  les pharmacies et … les magasins et distributeurs de cannabis, produit jugé indispensable à la santé physique et mentale des Californiens (3 millions de consommateurs réguliers / voir 1er mars 2019).

Résultat : une ruée dans les dispensaires de cannabis où les ventes ont explosé de plus de 200 %, selon le site spécialisé Bitmaps.

Réaction du Wall Street Journal qui avance que les commerces de détail de cannabis – par la voix du président d’United Cannabis Business Association, Jerred Kiloh – ont souhaité que le gouverneur autorise la continuité de fonctionnement de toute la chaîne de production.

L’association mettant en avant le fait que faute d’autorisation, le marché noir risquait d’en profiter.