Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Mar 2020 | Observatoire
 

Si cette période de confinement est propice aux achats sur Internet, ce n’est pas le cas pour tous les acteurs de la Toile poursuit l’enquête des Échos (voir 28 mars).

Les sites de revente d’occasion, comme le Bon Coin, Vinted ou Vide Dressing, qui mettent en relation surtout des particuliers avec d’autres particuliers, subissent les restrictions de circulation de plein fouet. L’interruption des livraisons par Mondial Relay, l’un des principaux partenaires de ces plates-formes, a donné un sérieux coup de frein aux achats, ses quelque 10 000 points relais étant fermés (voir 23 mars).

•• Vinted (vente de vêtements d’occasion) a suspendu son activité en France et en Espagne. Un coup dur, l’Hexagone étant le premier marché de la start-up lituanienne avec 9 millions d’utilisateurs.

« Vinted souhaite donner la priorité à la sécurité de ses membres et soulager la pression sur les prestataires et les magasins encore en mesure d’opérer » indique l’entreprise. Les nouvelles commandes ont été bloquées jusqu’à nouvel ordre. Mais la plateforme reste ouverte, et offre la possibilité de mettre en ligne de nouveaux articles. Ceux intéressés peuvent les réserver, le délai ayant été allongé de 5 à 30 jours.

•• Pas d’arrêt en revanche du côté du Bon Coin , même si le site subit, lui aussi, la mise en sommeil de Mondial Relay. Le nombre de requêtes sur le site reste élevé : « nous avons 10 millions de Français connectés chaque jour, contre 9 à 15 millions habituellement » relève Antoine Jouteau, son directeur général.  « Les gens font du lèche-vitrines pour s’occuper, mais on observe un changement des habitudes ».

Sur les 27 millions d’annonces en ligne, certaines catégories sont en surchauffe, comme les équipements multimédias (ordinateurs …), avec deux fois plus de requêtes ces derniers jours. Les imprimantes ont elle atteint un pic le lundi 16 mars, la veille du confinement. « Les jeux vidéo ont explosé, avec deux fois plus de demandes. Pour le sport à la maison, c’est 2,5 fois plus » précise le dirigeant.

Une partie de ces consultations seulement est transformée en achat. Les jeux vidéo notamment peuvent être livrés via la Poste. Les achats de plus gros objets sont, eux, en général stockés par les vendeurs en attendant la reprise.

•• Videdressing, site dédié à la mode et au luxe de seconde main, a vu les transactions chuter de 60 % depuis le 13 mars, faute ici aussi de livraisons assurées. Mais le nombre d’annonces accélère et l’audience du site est stable.

« Nous enregistrons depuis quatre jours une croissance de 30 % de nouveaux dépôts, notamment d’articles haut de gamme » souligne Jeremy Delorme, son directeur exécutif, « les gens ont du temps, ils vident leurs placards ». Vestes signées Burberry, chaussures de luxe, carrés Hermès, sacs Speedy … « depuis dimanche, les réservations repartent petit à petit, car certaines pièces iconiques sont en ligne, et certains ne veulent pas prendre le risque de les rater ».

Pour cela, très simple. Il suffit de payer en trois fois sans frais, avec une livraison qui sera faite dès le retour à la normale.