Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mar 2021 | Profession
 

Si la date de la réouverture des cafés et des brasseries n’est pas encore fixée, le Gouvernement travaille à un dispositif d’identification des clients qui sera intégré à l’application TousAntiCovid.

Annoncée mi-janvier par Cédric O, secrétaire d’État au numérique, la fonctionnalité serait donc désormais bien concrète.

C’est une alternative aux carnets de rappels où les clients étaient priés de noter leurs coordonnées, tout en devant respecter la jauge. Selon Le Parisien, une première phase de test devrait être organisée prochainement au sein des restaurants réservés aux routiers, actuellement ouverts.

•• Signe que le dossier avance à grand pas, une autre source gouvernementale proche du dossier l’assure : « les imprimeurs qui seront chargés de fournir les codes, les affiches et les autocollants pour les restaurants ont été trouvés. » Le scan d’un QR code pourrait aussi devenir un incontournable avant toute visite au musée, au théâtre ou au cinéma.

•• Concrètement, les lieux concernés par cette nouvelle méthode de traçage seront divisés en deux catégories, selon la configuration (ventilation, surface…) et le port ou non d’un masque : les lieux à haut risque de transmission et les lieux à risque modéré.

La superficie, la capacité d’accueil ainsi que la possibilité de respecter ou non les gestes barrière et le port du masque feront partie des critères pris en compte.

•• Si un client se retrouve dans le même lieu et à la même période qu’une personne dépistée positive et qui se déclare comme telle via l’application, deux cas de figure se dessinent: il recevra une alerte s’il se trouve dans un lieu à risque élevé et devra se faire dépister.

Pour les autres lieux, moins à risque, l’utilisateur pourra recevoir une notification de cas contact classique.

•• Le protocole, détaillé très récemment par le Premier ministre aux professionnels de la restauration, aurait été accepté. Avec une précision importante. Selon Franck Trouet, délégué général GNI Paris Ile-de-France, et plusieurs représentants de la restauration, ce dispositif « ne concernera pas les terrasses, mais uniquement les salles intérieures ».