Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Mar 2020 | Profession
 

Depuis les annonces de fermetures de commerce, puis de confinement, les clients se sont rués chez les buralistes par peur de manquer de cigarettes.

Gilles Grangier, président des buralistes de la Loire, les rassure dans Le Progrès de ce 17 mars.

« Cette ruée sur les paquets de tabac provoque des ruptures de stock chez une grande partie des buralistes ligériens. Il n’y a pas de risque d’une pénurie, on va être livré normalement, il n’y a pas lieu de prendre d’assaut les bureaux de tabac » (…)

« Les collègues qui possèdent un bar ou un restaurant ont déjà constaté une baisse de leur activité. Ceux-ci sont très inquiets quant à leur chiffre d’affaires et à terme, si la crise devait durer, cela aura un impact sur la pérennité de leur commerce.

« D’autres, en revanche, m’ont appelé pour me faire part de leur volonté de fermer leur bureau de tabac pour des raisons de santé. Chacun réagit différemment par rapport à cette épidémie ».