Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Avr 2020 | Profession
 

Il faut raison garder. Frénésie médiatique, hier, sur « des ventes du tabac qui explosent à cause du Coronavirus ».

Dans ses nombreuses interventions, Philippe Coy a bien précisé, cependant, que cela concernait les buralistes frontaliers : pour des raisons évidentes d’impossibilité aux consommateurs de s’approvisionner moins cher à l’étranger (Le Parisien, Le Figaro, RTL, France 2, etc.).

Mais quelques raccourcis journalistiques – surtout dans les annonces des sujets – n’étaient pas loin de faire entendre que les ventes de tabac, en général, connaissaient un fort bond en avant … comme si le confinement était, en soi, un facteur de hausse du tabagisme. De là à suggérer que les « buralistes en profitent » (suivez notre regard).

Ce qui est à la fois inexact et injuste pour des entrepreneurs et leurs collaborateurs qui jouent avant tout leur rôle de commerçants d’utilité locale. Dans des conditions souvent ingrates.