Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Avr 2020 | Profession
 

BAR-TABAC-BRASSERIE

Philippe Coy a participé à une vidéo-conférence avec Emmanuel Macron, organisée sur la situation des secteurs CHR, Tourisme et Loisirs (notamment les conditions de sortie du confinement), ce vendredi 24 avril.

Avec les représentants des organisations professionnelles correspondantes et les ministres Jean-Yves Le Drian, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Jean-Baptiste Lemoyne. « Ce virus n’aime pas l’art de vivre à la française » y a déclaré d’emblée le Président.

•• Philippe Coy – convié à ce rendez-vous au titre de représentant des bar-tabacs – y a néanmoins évoqué, lors de sa prise de parole, la situation globale du réseau des buralistes : son engagement mais aussi toutes ses difficultés, ses revendications justifiées par sa capacité d’adaptation, notamment pour les collègues situés aux frontières …

Une intervention qui n’est pas passée inaperçue, selon un témoin présent sur place.  « Je vous remercie … car il fallait tenir » lui a répondu Emmanuel Macron.

•• Aucune date n’a été indiquée concernant la réouverture des CHR. Rendez-vous est donné à la fin mai, au vu du déroulement de la première phase du déconfinement entamée le 11 mai.

•• Un certain nombre de mesures de soutien aux petites entreprises du CHR ont été annoncées :

• possibilité de recourir à l’activité partielle après la reprise de l’activité ;
• dispositions du fonds de solidarité valables au-delà du mois de mai ;
• exonération automatique des cotisations sociales pendant la période de fermeture de mars à juin ;
• lancement d’une démarche avec les collectivités territoriales pour établir les modalités du report de la Cotisation foncière des Entreprises (CFE) et d’une exonération de la part forfaitaire de la taxe de séjour pour 2020.

MASQUES

La possibilité pour les buralistes de commander depuis vendredi des masques « grand public » – en tissu, renouvelables, normés, venant d’une entreprise textile française – a été très bien accueillie par le réseau (voir 26 avril).

Le temps de recevoir leurs commandes, les buralistes pourront commencer à les commercialiser à partir de ce jeudi 30 avril. La Confédération recommande de servir en priorité les professionnels (artisans, autres commerçants, etc.) travaillant déjà ou préparant leur déconfinement. Lien vers la plateforme.