Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Avr 2020 | Profession
 

L’effort doit continuer. Et cela sera toujours dur. Dans son intervention d’hier, le Premier ministre nous a fait mesurer toutes les incertitudes de la lutte contre ce virus si mortel et si contagieux. Et les conditions exactes du déconfinement, annoncé pour le lundi 11 mai, ne seront connues que dans quinze jours.

On a quand même retenu que :

• tous les commerces devront continuer à respecter, en cette période de déconfinement,  les règles sanitaires déjà adoptées chez les buralistes ouverts :  lavage des mains; gestes-barrières ; distanciation sociale d’un mètre ;

• l’activité bar-brasserie n’est toujours pas dans une perspective d’ouverture.

• « on va vers un élargissement de l’utilisation des masques ».  En clair, tous les Français seront invités à porter des masques (d’ailleurs, ils commencent à être obligatoires dans les trains). Les masques pour tous les professionnels exposés, d’abord. Et ensuite, les masques pour tous les Français.

•• MASQUES  : à notre connaissance, la Confédération est la seule organisation professionnelle du commerce à assurer – aussi rapidement et sûrement – l’équipement de tous les points de vente qu’elle représente sur la France (voir 16 avril / Nouvelles du Front).

Soit un lot de 5 masques, livré pour chacun des 20 200 buralistes adhérents. Cette livraison devant se dérouler entre le 24 et 27 avril. Il s’agit de masques réutilisables haute technologie : 3 plis ; certifiés Afnor 2 ; fabrication française / UE.

•• LOGISTA : depuis 5 semaines, les livraisons des commandes cadencées aux buralistes auront été assurées, malgré un taux d’absentéisme de 40 % au sein des équipes Logista. Globalement, les volumes sont toujours en augmentation, « en particulier sur les tabacs à rouler des buralistes rattachés à la DRD de Paris-Lognes ».

La situation reste très tendue au niveau des départements du Nord et du Pas-de-Calais. Avec retard de livraisons et ruptures, essentiellement au niveau du tabac à rouler. Logista se trouve dans l’obligation de prendre des mesures d’urgence provisoires : suspension des dépannages livrés dans le département du Nord ; écrêtement des quantités livrées de tabac à rouler dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Parallèlement, des démarches sont engagées pour trouver rapidement des solutions avec les partenaires de transport.

Tous les CR (Centres de Réapprovisionnement) restent ouverts, avec une fréquentation exceptionnelle. Les limitations, par passage de buraliste, sont maintenues. De sorte que tout le monde soit servi.