Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Avr 2021 | Profession
 

En annonçant, hier soir, que les règles, déjà en vigueur dans 19 départements « en vigilance renforcée », sont étendues à l’ensemble du territoire métropolitain pour quatre semaines, le Président de la République fait entrer la France dans un nouveau quasi-confinement.

Comme au printemps et en novembre de l’année dernière, les buralistes restent ouverts (sauf pour leurs activités bar-brasserie, bien sûr). La Confédération restant toujours vigilante sur ce point du maintien de l’ouverture du réseau.

•• Les buralistes vont continuer, donc, à être positionnés en première ligne des commerces accueillant toujours du public, en faisant respecter plus que jamais les règles sanitaires.

Plus que jamais, commerçants ouverts d’utilité locale.

•• On sait que les buralistes, situés en centres commerciaux fermés, restent pénalisés.

La Confédération s’occupe activement de leurs cas, notamment en cherchant à mobiliser des aides particulières dans un contexte compliqué. Des messages confédéraux spécifiques leur sont adressés, un webinaire avec Philippe Coy s’est tenu en fin de semaine dernière.

Emmanuel Macron a annoncé, en fin d’intervention, un calendrier de réouverture entre la mi-mai et le début de l’été. Les cafés-restaurants ont été cités. Nous arrivons à Pâques, temps d’espérance.