Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Août 2020 | Profession
 

Séquences retour de TF1 sur les « Français solidaires » pendant le confinement et … leur vie d’après, au JT de 20 heures.

Ce 17 août, nous avons droit à un reportage sur la buraliste de Rônai (commune de 200 habitants, à 13 kilomètres d’Argentan dans l’Orne) dont le restaurant est resté exceptionnellement « ouvert » pour dépanner les routiers tout au long de la période de confinement.

•• Le long d’une départementale de Normandie, un parking facile, des bons petits plats et de la gentillesse … Nous sommes chez Élisabeth, Babeth pour les intimes.

Ses clients (« ses gars »), elle les bichonnent depuis 10 ans … les nouveaux comme les anciens routiers.

•• Quand a été annoncé le confinement –  « le coup dur » – mais elle a tout de suite mis en place la vente à emporter : « on a commencé pour le matin, puis pour le déjeuner, etc. ».

Et pendant deux mois quand tout était fermé sur les routes, elle a donné à manger aux routiers de passage  (« des plats chauds ») … mais aussi proposé une salle de bain.

« On leur a accordé l’attention qu’ils méritaient. Fallait voir leur détresse. Il y en a un qui était parti de chez lui un dimanche …il est arrivé le mercredi soir et nous étions le seul endroit où il a eu accès à des toilettes et à une douche dans des conditions confortables ».

•• La manière des routiers de la remercier aujourd’hui : venir le plus fréquemment possible, quitte à faire des détours pour un repas. Certains ont créé une cagnotte pour lui faire un cadeau.

Les temps durs du confinement n’ont pas été oubliés.