Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Mar 2020 | Profession
 

Ce premier week-end de confinement va être révélateur : les clients vont-ils changer de comportement par rapport à celui qu’ils ont adopté depuis mardi ?

À suivre, d’autant que cette période exceptionnelle n’a pas fini de nous apporter des surprises. Ce qui compte : l’efficacité par rapport aux urgences du moment.

•• Agir vite. Hier soir, Philippe Coy faisait le point au téléphone avec un journaliste d’un grand quotidien national l’interrogeant sur la situation compliquée du réseau des buralistes :

« Avant de dire que l’on va mal et de se plaindre, je mets mon énergie, dans l’adaptation aux buralistes, du dispositif spécial d’aide aux entreprises apporté par le Gouvernement. Les buralistes sont résilients.

« Dans cette période de guerre contre le virus, je fais de la médecine de guerre. Je pare aux urgences vitales. »

•• Informer vite. Hier, en début d’après-midi, tous les buralistes (adhérents à la Confédération ou non-adhérents) ont reçu sur leur boite mail un nouveau message de la Confédération (# 86 Le Lien).

On y indique, notamment, que tout le dispositif d’aides spécifiques aux buralistes, géré par la Douane, est bien sécurisé quant aux versements prévus : complément de remise (fin mars) ; PDA (Prime de Diversification d’Activités / fin mars) ; remise transitoire (début avril). Idem pour les aides à la sécurité et à la Transformation.

•• Quel marché du tabac ? On a beaucoup parlé de gros achats de tabac, le week-end dernier et en début de semaine, de la part de fumeurs faisant leur réserve. Et puis, du grand calme correspondant au confinement. En définitive, il semblerait que la tendance du marché global reste de l’ordre de -3 % / -4 %, en volume, par rapport aux mêmes jours de l’année dernière. À suivre.