Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Mar 2020 | Trafic
 

Ce vendredi 21 mars, des restrictions d’accès à la frontière belge ont été prises par le Gouvernement fédéral pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

Il faut désormais de bonnes raisons aux Français (qui normalement sont confinés) pour se rendre en Belgique (obligations professionnelles, médicales, familiales) et ce, jusqu’au 5 avril, en principe.

Un Français, résidant à Condé-sur-l’Escaut (Nord) et qui avait l’habitude de venir deux fois par semaine acheter ses cigarettes à Quiévrain, en a fait les frais : « aller faire ses courses en Belgique, acheter du tabac, de l’essence, ça n’est plus valable »lui  a expliqué un policier. Et cela peut valoir une amende.

•• De toute façon, tous les tabacs belges frontaliers sont fermés. Seules ouvertures :  les grandes surfaces avec leurs denrées alimentaires et les pharmacies.

•• Conséquence, ce samedi 21 mars, les artères commerçantes du Bizet ou du Mont Noir, très prisées des Français (et hauts-lieux de manifestation des buralistes frontaliers français / voir 9 avril 2017) étaient désertes et solidement gardées par les forces de l’ordre.