Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Avr 2018 | Trafic
 

On se rappelle que la Douane de Dijon a opéré, tout récemment, une spectaculaire saisie de 96 kilos de tabac à chicha sur l’A31 (voir Lmdt du 28 mars).

L’événement a amené Laurent Maquart (président des buralistes de Saône-et-Loire, administrateur de la Confédération, directeur général de la Coopérative des buralistes) à réagir, ce vendredi 13 avril, au micro de RCF Radio.

•• « S’ils prennent 100 kilos, c’est qu’il en passe 10 000 …

« Par exemple, chez nous à Montceau-les-Mines, nous avons la particularité, comme dans beaucoup d’endroits, d’accueillir beaucoup de transporteurs venant de l’étranger : une cinquantaine de camions arrivent d’Allemagne chaque jour. C’est par là que déferle la contrebande de tabac.

« Au Creusot, j’ai un collègue qui a appris que l’on vendait des cartouches de Marlboro, à 40 euros, juste à côté de chez lui.

••« Quand je suis arrivé dans le métier, il y a 17 ans, le marché parallèle représentait 5 % de la consommation de tabac. Aujourd’hui, nous en sommes à 30 %.

« Nous ne sommes pas contre la hausse des prix du tabac, en soi, car on doit lutter contre le tabagisme. Mais il faut limiter, en même temps, l’importation de tabac par les particuliers à une cartouche.

•• « On nous a dit : on va harmoniser les prix du tabac en Europe. Il aurait fallu que le « on va … » se fasse en même temps que l’augmentation des prix en France.

« Nous ne demandons pas de subventions, mais à vivre correctement de notre métier. »