Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Fév 2018 | Trafic
 

Sous ce titre provocateur, Bruno Cornec signe un éditorial édifiant dans le numéro de février de La Revue des Tabacs. Extraits :

•• « Inutile de chercher des revendeurs dans la rue ou de faire des centaines de kilomètres pour traverser une frontière, il suffit d’une connexion Internet, d’une carte bancaire et de 48 ou 72 heures de patience pour recevoir son colis de tabac par la poste … en toute facilité et illégalité.

•• « Comment commander du tabac ? Le système est bien rodé :
petites et grandes marques sont disponibles,
• des frais de port offerts à partir de quelques dizaines d’euros,
• des préparateurs de commandes,
• des services clients spécifiques pour les Français,
• un paiement sécurisé avec parfois le 3D Secure,
des techniques marketing avec présentation des nouveautés et comparatif de prix,
• la possibilité de se faire envoyer un seul paquet pour faire un test sur le sérieux du site,
• ou encore, chez certains, la précision que les colis partent de pays hors de l’Union européenne, ce qui limite les possibilités de poursuite pour les clients,
• et il y a même des newsletters …

Incroyable, mais vrai !

•• (…) La rentabilité pour ces sites de contrebande est énorme et durable puisque certains prétendent être ouverts souvent depuis une dizaine d’années.

Pourtant, les possibilités d’investigation existent pour les services spécialisés, avec, par exemple, la technique dite du coup d’achat, où le douanier a le droit de se faire passer pour un client, afin de remonter la filière et d’obtenir par la justice internationale la fermeture du site Web, ou tout du moins sa condamnation. Mais rien n’y fait, malgré les engagements ministériels à ce propos. »

•• Et le texte se conclut par la présentation d’un premier observatoire des prix du tabac sur internet (au 25 janvier 2018). À partir de cinq sites connus de commande en ligne, existant depuis plus de sept ans.

On y trouve (meilleurs prix) la cartouche de Marlboro à 31,19 euros, de Lucky Strike à 31,90 euros, de Camel à 33,90 euros, de Philip Morris à 33,40 euros, de Winston à 35 euros, de News à 31,60 euros.

Édifiant.