Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Mar 2021 | Trafic
 

Édifiant pour l’ensemble de l’opinion publique, ce sujet de 55 minutes de « Grands Reportages », signé Corinne Langlois et diffusé hier en début d’après-midi sur TF1. Le thème ? Le trafic de cigarettes (voir 19 mars 2021). Sujet que l’on re-visionnera sur I MY TF1 avec intérêt.

Soit une série de reportages sur ce qui fait notre actualité quotidienne, ici-même, dans Le Monde du Tabac. Avec l’avantage d’images choc qui ont dû surprendre plus d’un téléspectateur en cette heure de grande audience :

•• l’ambiance glauque du « Marché aux Puces » de Marseille, investi par des revendeurs à la sauvette violents (voir 15 août et 16 juillet 2020). L’enchainement des traques pour les sympathiques cow-boys de la « brigade clopes » de la cité phocéenne (voir 15 septembre 2020) qui serrent sous nos yeux un grossiste sanctionné en comparution directe ;

•• ces images hallucinantes de passeurs de tabac en pleine montagne, sur les sentiers enneigés venant d’Andorre (voir 28 janvier 2021 et 23 octobre 2020). Avec la longue et patiente traque des équipes douanières dont on se rend compte concrètement de l’intensité du travail quotidien. La netteté des propos du Procureur de Foix.

•• cette interpellation, au cœur d’Andorre-la-Vieille, de toute une équipe s’approvisionnant dans les supermarchés du tabac pour livrer ensuite des … épiceries de la région parisienne ;

•• le témoignage de Daniel Bruquel (chef du service de prévention du commerce illicite de Philip Morris France) courant les tribunaux pour suivre les procédures permettant la condamnation de ces trafiquants, parfaits exemples de « l’uberisation de la criminalité » ;

•• des images de ces usines clandestines de tabac (voir 7 mars 2021 et 29 juin 2020) qui prolifèrent partout en Europe et expliquent la montée en puissance actuelle de la contrefaçon.

Et bien d’autres témoignages, encore. Notamment, ces annonces promotionnelles mirobolantes circulant sur les réseaux sociaux.

On regrettera cependant que les enquêteurs de TF1 aient préféré faire témoigner un ancien fournisseur de Philip Morris International réglant maladroitement ses comptes (voir 28 décembre 2020) plutôt que les premières victimes de tous ces trafics … les buralistes.

Reste que ce « Grand Reportage » peint, à travers ces tableaux riches en composition, une  réalité : la solidité et la violence de ces réseaux mafieux qui tiennent le marché illégal du tabac.