Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Oct 2018 | Profession
 

Une déclaration de Philippe Coy : « j’ai souhaité lors de la préparation de ce Congrès faire venir des témoins d’une réalité terrain, cette réalité d’élus locaux ancrés dans les réalités de leur territoire.

« Cela correspond aussi et surtout à une nouvelle démarche de la Confédération…Une approche nouvelle des acteurs territoriaux. »

•• Un discours brillant de François Baroin (ancien ministre du Budget, familier des buralistes, président de l’AMF / Association des Maires de France) – « élus des communes ou buralistes … ce sont les mêmes douleurs et joies du quotidien de nos concitoyens que nous avons à traiter » – à l’occasion de la signature d’une convention de partenariat entre l’AMF et la Confédération.

Alors que l’organisation professionnelle des buralistes sera présente, pour la première fois, au Salon des maires, le mois prochain (voir Lmdt du 9 octobre).

•• Un débat captivant réunissant :

Anne-Marie Fourcade (maire de Montardon, dans le 64) qui a remué des montagnes pour réimplanter un buraliste dans le cadre du réaménagement de sa commune ;
Alain Flipo (de la CCI Grand-Lille) représentant CCI-France, regroupant toutes les chambres de commerce en pleine restructuration ;
Patrick Vignal (député LREM de l’Hérault et animateur de l’association « Centre-Ville en Mouvement ») qui a enflammé la salle avec sa mise en cause de certaines dérives municipales dans l’aménagement commercial de zones urbaines précises ;
• et Frédéric Vergne (vice-président de la Confédération) et dynamique animateur d’un atelier consacré à l’action territoriale des buralistes.

Ces temps forts de l’après-midi d’hier du Congrès des Buralistes (voir Lmdt des 18 et 17 octobre) correspondent à une évolution profonde de l’organisation des buralistes.

Les chambres syndicales de buralistes sont invitées à travailler beaucoup plus en collaboration avec les communes, communautés de communes, départements et chambres de commerces qu’auparavant.

Afin de faire participer les buralistes – animateurs commerciaux de quartiers, centre-bourgs et villages – à la mobilisation actuelle d’un certain nombre d’acteurs des territoires : pour recréer du lien social et lutter contre les fractures de tous ordres (sociales, numériques, etc.)

Vaste sujet mais les bons exemples se multiplient (voir Lmdt des 14 octobre, 26 septembre 2018 ; ainsi que des 12 septembre et 22 juillet 2017).