Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Oct 2018 | Profession
 

Malgré des modifications d’agenda – dues à un agenda parlementaire lui-même bousculé avec la discussion actuelle du budget à l’Assemblée nationale – le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a consacré une pleine heure à son intervention devant les congressistes (voir Lmdt de ce jour).

Avec un accueil beaucoup plus chaleureux que l’année dernière (un congressiste s’est même publiquement excusé de l’avoir hué, il y a un an) et des applaudissements nourris quand le ministre a rappelé son engagement en faveur de la transformation du réseau des buralistes :
• négociations sur le Protocole de l’hiver dernier
• plusieurs table-rondes avec des buralistes
• suivi attentif de la mise en place du fonds de transformation
• bataille parlementaire pour renforcer les sanctions sur les dépassements des limites au transport du tabac par les particuliers, etc.

•• Mais d’une façon plus générale, le ministre en a profité pour rappeler les dernières mesures du Gouvernement en faveur des entreprises (suppression du RSI, baisse des charges) et donner son opinion favorable à une participation des buralistes dans le capital d’une FDJ « qui gardera son monopole ».

•• Et s’il est revenu sur la lutte contre le marché parallèle du tabac, cela a été pour expliquer de quelle façon il discutait avec le gouvernement andorran et comment il mettait la pression sur les équipes douanières :  aussi bien avec la publication de statistiques hebdomadaires de saisies qu’en investissant sur de nouveaux scanners.

•• Laissant le soin au Directeur de la Douane d’examiner le sujet – soulevé par un élu syndical du Nord – de la fiscalité cigares/cigarillos (voir Lmdt du 17 octobre), Gérald Darmanin  a conclu en laissant entendre que le tabac pourrait entrer dans les « enjeux européens » que s’apprête à décliner prochainement le Président de la République.

En évoquant même la notion de « prix unitaire du tabac » en Europe. Surprenant. Mais le ministre est bien informé.