Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mar 2019 | Profession
 

Ferrero France cherche à diversifier son offre et surtout à s’attaquer au très lucratif marché français du biscuit (2,2 milliards d’euros en France, soit le second marché de l’épicerie sucrée).

« Nutella Biscuits », petit biscuit doré au cœur de Nutella, débarque, en mai, dans un sachet refermable de 22 biscuits au prix de vente recommandé de 3,19 euros.

« Un produit idéal pour le goûter et les moments de partage. Il complète l’offre de Nutella B-Ready plutôt conçu comme un produit individuel ou à emporter », explique Matthieu Petit, chef de produit Nutella B-Ready et Nutella Biscuits à LSA. Selon Nutella, qui teste le produit depuis plus d’un an, ce nouveau biscuit connaît « des performances exceptionnelles » avec un taux de ré-achat de 60 %.

•• « Notre ambition est de développer de nouveaux usages et d’autres moments de consommation de Nutella », précise Virginie Fleury, responsable marketing Nutella France. Si la marque reste leader de la pâte à tartiner, avec 70 % de parts de marché, sa position est attaquée par l’arrivée de nombreux concurrents (le dernier étant Patamilka / voir Lmdt du 4 février) et les critiques autour de sa recette.

•• La campagne de communication (un tiers du budget publicité de Nutella en France) a démarré les 6 et 7 mars sur le parvis de la gare Saint-Lazare à Paris (puis à Lyon, place Carnot, les 15 et 16 mars, avec une structure aux vitres fumées baptisée « Entrez au cœur du secret ».

Un film sera diffusé sur You tube et les réseaux sociaux de la marque en mai. Par ailleurs, avec 3 millions de fans sur la page Facebook, Nutella compte bien inciter ses fans à partager les lieux où sera disponible le petit biscuit.

De quoi détrôner Prince ou Granola (Lu / Mondelez) à l’heure du goûter.