Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Juin 2020 | Profession
 

Dans le dernier numéro du Losange (voir 12 juin) est publiée une lettre ouverte d’Isabelle Brault (présidente des buralistes du Loir-et-Cher) qui égratigne la posture systématiquement négative entretenue par certains collègues accros des réseaux sociaux. Extraits. 

« Le confinement a créé beaucoup de tensions chez les buralistes. Pourtant, au lieu de nous entraider et de nous serrer les coudes, j’ai constaté avec horreur à quel point les réseaux sociaux n’ont été qu’un lieu de défouloir … Sur nos groupes de buralistes, certains ont choisi de monopoliser la parole en privilégiant les insultes, en stigmatisant des individus (nommés !) et notre organisation syndicale (…)

•• « Je n’ai pas toujours fait ce métier et n’ai jamais rencontré de haine entre collègues ni vu autant d’acharnement à démolir une structure syndicale, indispensable à la survie de la profession. Pourtant je sais à quel point notre syndicat est envié par d’autres professions (…) 

•• « Pourquoi vouloir monter les buralistes les uns contre les autres ? 

« Comment l’irrespect pourrait servir à quoi que ce soit ? Et surtout, quelle image renvoyons-nous aux autres professionnels et commerçants ? »

•• C’est dit simplement. Mais c’est bien dit.