Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Juin 2017 | L'essentiel, Profession
 

Un audit général sur le paquet neutre ?

Au début du séminaire des présidents de chambres syndicales départementales dont la première journée s’est tenue hier, mardi 13 juin, on a pu entendre plusieurs témoignages sur les rencontres de ces derniers jours entre candidats aux législatives et représentants des buralistes.

•• Si la plupart des retours ont fait état d’un scepticisme général – toutes orientations politiques confondues – sur l’efficacité du paquet neutre, il est remonté aussi que nombre de candidats (dont des futurs élus, probablement) sont d’accord avec la nécessité d’un audit sur l’implantation du paquet neutre.

•• Un exemple, mais il y en a d’autres. Bruno Questel, candidat en ballotage favorable de « la République En Marche » dans l’Eure (le département de Bruno Le Maire), suite à un rendez-vous avec Fabrice Lefebvre (président des buralistes du département), lui a adressé un courrier avec le message suivant :

« J’ai bien mesuré combien le paquet neutre symbolise l’ineptie de la politique publique menée ces dernières années, sans cohérence européenne, et surtout génère, de fait, une augmentation du trafic du tabac, compte tenu des distorsions de prix – de fiscalité – à l’échelle de l’UE.

« Il faudra, au moyen d’une mission parlementaire, évaluer l’impact réel du paquet neutre tant sur la santé publique que sur la baisse de recettes fiscales générée par le trafic en développement ».

•• De son côté, Pascal Montredon a confirmé qu’il demandait le retour au paquet « directive européenne tabac », lors de ses contacts actuels avec des représentants du nouveau Gouvernement.