Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Mai 2019 | Profession
 

On sait que Le Losange de ce mois est expédié aux buralistes abonnés avec un supplément spécial « Élections européennes », où la Confédération décline ses idées concernant un certain nombre d’aspects de la politique bruxelloise qui impactent directement le réseau : « Choix européens et enjeux professionnels : nos propositions » (voir Lmdt du 2 mai).

Cette semaine, la Secrétaire générale de la Confédération, Sophie Lejeune, est allée remettre ce document en mains propres à deux interlocuteurs politiques qui avaient souhaité évoquer directement cette problématique, bien particulière, des buralistes et de l’Europe.

•• Le mardi 14 mai, c’est à l’Assemblée nationale qu’une première réunion de travail s’est tenue avec Jean-Christophe Lagarde (Tête de la liste UDI à ces élections européennes).

Le député centriste de Seine-Saint-Denis se veut totalement européen par principe mais très réservé sur le fonctionnement actuel de la Communauté, par expérience. Sophie Lejeune a pu lui expliquer très concrètement la situation de ces buralistes dont elle connait bien la situation : qu’ils soient à une heure, deux heures ou tout près de la frontière.

Jean-Christophe Lagarde s’est dit persuadé que la prochaine assemblée, de par sa composition qui s’annonce significativement modifiée, de remettre en doute un certain nombre de dogmes : « et pourquoi pas celui de la libre circulation du tabac qui n’est pas un produit comme les autres. Je suis bien d’accord avec les buralistes sur ce point ! »

•• Le lendemain, mercredi 15 mai, l’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, recevait Sophie Lejeune dans son bureau du siège de LR.

Ce parlementaire européen chevronné, situé en position d’éligible pour le scrutin du 26 mai, a commencé par mettre en garde contre les « ayatollahs » qui ont toujours peuplé les travées du Parlement européen.

Et n’a pas manqué de rappeler qu’une initiative française par rapport à une convergence fiscale sur le tabac avait été annoncée tant par candidat Macron que par le Gouvernement actuel … « Le problème, c’est aussi que le Gouvernement précédent a tenu à sur-transposer la dernière directive européenne, sur le tabac, avec le paquet neutre ! »

La conversation a, néanmoins, débordé le cadre européen. Ainsi, Sophie Lejeune a pu insister sur deux sujets, hors de l’ordre du jour : la nécessité d’assouplir la réglementation actuelle sur les possibilités de publicité et promotion concernant le vapotage ; un point complet sur le projet de Transformation du réseau des buralistes.

Quels que soient ses interlocuteurs, la secrétaire générale de la Confédération ne perd pas le Nord …