Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Oct 2017 | Profession
 

Ces jeudi 19 et vendredi 20 octobre se tient le congrès de la Confédération à Paris. Dans un hôtel de la Rive Gauche.

Un événement qui marque l’année syndicale et qui n’est jamais indifférent aux politiques. D’autant plus que l’événement ne tombe jamais loin, sur le plan du calendrier, des discussions budgétaires où souvent le prix du tabac est en enjeu.

Mais cette année, l’événement s’annonce différent des éditions précédentes.

•• Un record de participation. Plus de 550 personnes sont attendues. Soit, avant tout, des délégations de toutes les chambres départementales de buralistes de France, menées par leurs présidents.

•• Une élection au poste de président national. Trois candidats sont en lice : Jean-Luc Renaud, Philippe Coy et Laurent Mazal (voir Lmdt du 25 août). À l’issue d’une campagne intense, aux dires des protagonistes, ces derniers sont appelés à faire une dernière intervention devant leurs collègues avant le vote, prévu en fin de matinée de ce jeudi 19 octobre.

•• Un contexte marqué par le choc fiscal sur le tabac, concocté par le Gouvernement avec l’article 12 du PLFSS (Projet de loi de Financement de la Sécurité sociale / voir Lmdt du 29 septembre). Et par la mobilisation, en réaction, des buralistes (voir Lmdt des 4 et 16 octobre). Les suites à donner à ce mouvement seront forcément débattues sur place.

•• Dans ce contexte compliqué, l’intervention du ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, est très attendue. Quelles vont être ses propositions ? Sachant que le Directeur général de la Douane, Rodolphe Gintz, viendra apporter des précisions dans la foulée (voir Lmdt du 15 octobre). Ceci, dans la matinée de ce vendredi 20.

•• Reste que le congrès va embrasser un tas d’autres sujets permettant, notamment, aux participants de passer en revue l’activité des structures de la « Maison des buralistes » ou de celles situées dans son sillage : les comptes annuels ; la Mudetaf ; l’EDC ; Compte Nickel ; Promodern ; LCB ; la SED, etc.

Un nouvel outil de travail et de communication interne pour les chambres syndicales va faire l’objet d’une démonstration.

Et un mode d’emploi pratique du dernier Protocole d’Accord sur la Modernisation sera également partagé.

Une densité de sujets qui ajoute au caractère un peu exceptionnel de ce congrès qui marquera forcément un nouvel élan.