Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Juil 2018 | Profession
 

Nouvelle étape des « Journées de la Transformation ». À Montceau-les-Mines et au Creusot, ce 3 juillet.

Et retour des médias qui ont suivi la délégation (Sophie Lejeune, secrétaire général de la Confédération, Sylvain Heubert, directeur général, et Laurent Maquard, président de la chambre syndicale de Saône-et-Loire) lors de visites de buralistes. 

•• « Les buralistes ont des inquiétudes légitimes mais pas de frustration » a précisé Sophie Lejeune concernant le perçu des accords sur la transformation au Journal de Saône-et-Loire.

« Nous allons sur le terrain pour recueillir leurs doléances et ce dont ils ont besoin pour l’avenir. Ces réunions entre buralistes vont permettre d’expliquer à nos adhérents ce qu’est la transformation et comment la réussir. Nous allons faire en sorte qu’il n’y ait pas de couac dans ces opérations de transformation. »

•• Sur les pistes d’évolution, elle a cité le compte Nickel « premier réseau en termes d’ouvertures de comptes bancaires » et le « Moi(s) sans tabac : « Qui mieux que nous pouvons dispenser des conseils aux clients qui veulent arrêter de fumer ? Nous allons leur proposer une alternative qui est le vapotage (…) Maintenant, nous avons la capacité d’en devenir les leaders à la vente. Le « Mois(s) sans tabac » va dorénavant sonner chez nous comme le mois du vapotage ».

•• Au micro de France 3 Bourgogne, Laurent Maquard a insisté sur le rôle des maires dans la revitalisation du réseau des buralistes : « on a un exemple à Toulon-sur-Arroux, où grâce à une relation que j’ai avec le maire, on va pouvoir rouvrir un débit de tabac d’ici septembre. Il était fermé depuis mars ».