Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Jan 2019 | L'essentiel, Profession
 

C’est tambour battant que Philippe Coy a mené, avec Sophie Lejeune (secrétaire générale) et Alain Sauvage (trésorier), le premier Conseil d’administration de la Confédération de cette année, ce mercredi 23 janvier, à Paris (voir Lmdt du 15 novembre 2018).

Avec un leitmotiv pour 2019 : la mise en œuvre du plan de Transformation « grâce à ce travail collectif qui fera l’histoire future du réseau, notre engagement donnant une autre dimension à l’ADN des buralistes. »

•• De fait, le démarrage du fonctionnement du Fonds de Transformation – la plateforme spécialement mise en place (voir Lmdt du 19 décembre 2018), les premiers audits – a été examiné et analysé de près.

Tout comme un agenda de travail qui s’annonce chargé pour les élus syndicaux dans les prochaines semaines.

•• Par ailleurs, les administrateurs ont examiné et commenté les chiffres du marché du tabac, après une première année d’application de la programmation fiscale destinée à amener au paquet à 10 euros (voir Lmdt du 9 janvier).

Sur ce sujet, le président de la Confédération s’est montré clair : « nous allons surveiller très attentivement l’évolution de nos chiffres dans les semaines et les mois, après la nouvelle étape fiscale de mars.

« Si nous constatons des évolutions, susceptibles d’enrayer la mise en œuvre sereine de notre Transformation, nous inviterons à reconsidérer la trajectoire fiscale. Nous demanderons un moratoire si le marché le demande. »