Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Oct 2020 | Profession
 

Séquence « émotions », ce matin, au congrès des buralistes qui s’ouvre à Paris dans des conditions draconiennes de protection sanitaire.

Mais quand même en présence d’un peu plus de 250 participants, masqués et séparés par les distances qui conviennent (voir 21 octobre).

•• Émotions de tenir, malgré tout, cet événement national qui scande chaque année le rythme d’évolution de tout un réseau.

•• Émotions suscitées par l’évocation de ces temps forts qui bouleversent la vie des Français depuis le 14 mars : le « réseau a tenu bon », oui, mais aux prix d’efforts quotidiens qui restent à l’esprit de tous.

Et au-delà de chiffres globaux positifs, 24 000 situations particulières. Dans tous les cas, il a fallu engager des efforts.

•• Émotions qui seront dépassées pour analyser le bilan de la grande démarche de Transformation de la profession – qui continue à aller de l’avant – et les résultats des dernières discussions avec le Gouvernement. En sachant s’arrêter à l’essentiel. Les leviers de l’avenir, plutôt que les barrières du passé.

•• Dans un contexte où chacun a compris que la crise forge, sous nos yeux, de nouveaux comportements chez les consommateurs. Force est de les analyser lucidement. Et d’y répondre à sa manière pour assurer son développement commercial. Pas de moratoire sur la Transformation.

Il est utile que ce congrès se tienne. Pour tous les buralistes.