Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Jan 2018 | Profession
 

L’essentiel est qu’on en parle, diront les spécialistes com’ (commerce ou communication).

Même en cette période de fêtes, le Compte Nickel des buralistes (voir Lmdt des 21 novembre, 31 octobre et 28 septembre 2017) fait l’objet d’un tas de reprise médias.

•• Ainsi, Les Échos du 29 décembre :

• « L’Association française des Communautés des Néobanques a alerté dans un communiqué sur les nombreux dysfonctionnements du Compte-Nickel. L’association de consommateurs cite des dysfonctionnements sur les comptes des clients observés début décembre (impossibilités récurrentes de connexion à l’espace client, etc.).

Interrogé par le site Cbanque, Compte-Nickel fait valoir : « il est arrivé par le passé, et à nouveau début décembre, que des dysfonctionnements impactent une partie de nos clients (…) Nous travaillons pour faire face aux flux, et nous rappelons que nous sommes dans un contexte de très forte croissance. »

• Remarque en passant : tout observateur avisé du secteur bancaire sait que les « associations » ne manquent pas dans le domaine … Nul doute que celle-ci soit aussi vigilante sur les concurrents de Nickel : Orange Bank (voir Lmdt du 3 novembre 2017), N 26, C-Zam de Carrefour, etc.

Une chose est sûre : la possibilité pour les clients, de plus en plus nombreux, de ces comptes innovants de suivre, en temps réel, leurs mouvements suppose une mobilisation informatique encore jamais vue qui ne met pas à l’abri de problèmes techniques temporaires : mais ce défi concerne tous les acteurs et pas que Nickel.

•• Ainsi La Dépêche du Midi du 6 janvier :

• « Pourquoi les comptes Nickel marchent si bien » (titre)

• « En seulement quatre ans, le Compte Nickel a déjà fait 21 031 adeptes dans le département de Haute-Garonne, majoritairement plébiscité par les personnes en situation de précarité (…) Le développement a même connu une forte accélération ces deux dernières années, avec 7 500 comptes ouverts en 2016 et 8 500 en 2017. »

• Rappel de Gérard Vidal (Président des buralistes de Haute-Garonne et vice-président de la Confédération des buralistes) : « nous avons besoin de nous diversifier avec la chute des ventes de cigarettes : ici, nous avons perdu 10 % de chiffre rien que sur 2017 ! Et on craint le pire pour 2018 avec l’augmentation qui doit entrer en vigueur au 1er mars. »