Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Avr 2021 | Profession
 

« 2 millions de clients, ça compte, ça compte, ça compte … » : la campagne d’affichage Nickel n’est pas passée inaperçue (voir 8 avril).

D’où la présence de la directrice déléguée de Nickel Marie Degrand-Guillaud et de Philippe Coy sur le plateau de Thomas Hugues (B Smart) ce 21 avril. Interventions à retenir. 

•• « C’est la marque d’une évolution dont nous sommes très fiers »a déclaré d’emblée Marie Degrand-Guillaud.

« Notre mission c’est d’associer un compte courant à la technologie et en même temps pouvoir toucher tous les Français. On est à la fois sur le digital et dans un réseau très physique : les buralistes ».

•• « C’est un défi humain avec une présence partout sur le territoire. Nous sommes heureux de fêter 2 millions de clients et le 6 000ème buraliste agréé » a souligné Philippe Coy

« L’ensemble du territoire est maillé grâce au réseau de proximité des buralistes. Cette histoire qui est née il y 7 ans, c’est la jonction de digitalisation d’une offre et d’une démocratisation bancaire. Son succès: la fusion de l’innovation et de la proximité ».

« (…) Nous sommes formés pour exercer ce métier. Il y a un stage en e-learning pour être agréé et chaque année le buraliste doit repasser sa certification ».

•• « La technologie ? c’est d’abord l’information en temps réel, ce qui évite les dates de valeur. C’est une révolution car on libère du stress du découvert » a précisé Marie Degrand-Guillaud. « De plus, tout est sur un socle unique, donc on peut accompagner le client du mieux possible ».

« Mieux que la publicité, le buraliste est un excellent terreau pour le bouche-à-oreille des avantages de Nickel ».