Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mar 2021 | Profession
 

En Corse, ils sont déjà plus de 5 000 usagers à avoir souscrit au Compte Nickel des buralistes.

L’Ile est présentée comme l’une des premières régions, avec la Bretagne, où la néobanque bénéficie de la plus forte densité de points de vente par habitant : 35 points de vente Nickel sur l’île, soit 1 pour 20 000 habitants, là où, ailleurs, elle est d’1 pour 65 000 habitants.

« C’est une proximité voulue » déclare à Corse Matin Marie-Degrand Guillaud, directrice déléguée de Nickel.

•• À Lucciana (5 kilomètres au sud de Bastia), le buraliste a installé sa borne dès 2015. Il a créé 800 comptes Nickel, soit un cinquième de l’ensemble des comptes ouverts en Corse.

C’est à Losangexpo que Luc Chautard a découvert la néobanque : « j’ai trouvé le principe novateur et j’ai d’abord pensé que c’était une solution pour éviter les piratages de carte bancaire lors des achats en ligne »,  mais au quotidien  « on sert toutes les classes sociales. Les jeunes, les retraités comme les étrangers qui travaillent sur l’île et qui ont besoin d’une domiciliation bancaire. »

Pour lui, c’est la poursuite d’une transformation engagée depuis longtemps pour diversifier ses revenus : « nous vendons déjà des timbres pour éviter certaines files d’attente à La Poste au même titre que nous sommes relais colis », souligne-t-il.

•• Et ce ne sont plus seulement des « interdits bancaires » qui se tournent vers ce produit sur l’île. À chacun son usage.

Depuis près d’un mois, avec la mise en service d’une nouvelle carte personnalisable (voir 11 février), l’usager peut obtenir une carte bancaire Nickel au visuel de la Corse. Un détail qui permet à Nickel de marquer des points.

Insulaires ou amoureux de l’île, la tendance est la même que pour les plaques d’immatriculation: la région Corse caracole en tête des demandes.