Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Nov 2019 | Profession
 

Au-delà du succès commercial (1,5 million d‘ouvertures de compte), Nickel est parvenu à atteindre la rentabilité en dégageant, lors de l’exercice 2018, un résultat d’un million d’euros.

Une situation qui lui permet d’autofinancer son plan de développement à horizon 2024 (voir 27 novembre), souligne en chœur la presse économique (Agefi, Les Échos, La Tribune).

Lors d’une présentation à la presse, le 26 novembre, Thomas Courtois, son président, a affirmé que les déploiements annoncés des prochaines années « seront intégralement autofinancés. Ni BNP Paribas, ni la Confédération des buralistes, aussi actionnaire à hauteur de 5 %, n’auront à apporter de fonds supplémentaires ».

Et les chiffres pour 2019 « seront évidemment très supérieurs » anticipe Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Nickel.

•• « Pour 2024, notre objectif est d’atteindre 4 millions d’ouvertures de compte avec un réseau de 10 000 buralistes / points Nickel en France. Cela ferait de Nickel le premier réseau de distribution de produits bancaires en France » a indiqué Thomas Courtois.

Pour atteindre cette taille critique, Nickel prévoit de muscler son budget marketing. « Entre notre lancement, il y a cinq ans, et aujourd’hui, il y a eu un changement radical sur le marché avec l’arrivée de nouveaux acteurs. Cela nous oblige à investir » a précisé Marie Degrand-Guillaud.

Nickel prévoit également de renforcer la sécurité de ses systèmes et d’améliorer son architecture informatique, après notamment une série de bugs observés en fin d’année dernière (voir 1er et 10 septembre 2018). Au total, Nickel, qui emploie 350 collaborateurs, entend recruter 100 personnes par an, en France, d’ici 2024.

•• Nickel a aussi détaillé son développement dans sept pays européens à horizon 2024.

En Espagne, où le service démarrera au printemps prochain, Nickel a conclu un partenariat avec le réseau Fenamix (et non pas Once, comme annoncé précédemment, voir 18 novembre), constitué par la fédération de 6 500 points de vente parmi les 11 000 points de Loterias y Apuestas del Estado.

La société commencera avec une soixantaine de partenaires dans la région de Valence et en vise 650 répartis sur tout le territoire, un an plus tard. Aujourd’hui, l’équipe dirigeante de Nickel Espagne a été recrutée, mais 60 arrivées sont prévues dans les prochains mois.

•• Pour chaque nouveau pays, Nickel entend dupliquer le modèle français en s’appuyant sur un ou plusieurs réseaux de distribution disposant d’un important maillage, d’une forte fréquentation et composés de commerçants indépendants en quête de diversification.

« Nous regardons de près le Portugal, l’Italie, mais aussi la Grèce, la Belgique et l’Autriche », détaille le président de Nickel, qui exclut pour le moment un développement au Royaume Uni. L’extension internationale s’accélérera au cours des deux dernières années du plan, avec un lancement prévu dans quatre pays entre 2023 et 2024.