Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Nov 2019 | Profession
 

Le compte Nickel des buralistes a renouvelé, entre septembre et octobre, l’ensemble des cartes bancaires de ses clients. Soit 1,4 million de cartes expédiées en un mois, à un rythme compris entre 30 000 et 50 000 par jour.

Une opération sans précédent. Pourquoi ces nouvelles cartes ?

•• Tout d’abord le « sans contact ».

Un standard de marché, désormais, sur lequel Nickel avait pris du retard. « Le sans contact faisait partie, avec le chéquier, des principales demandes de nos clients » confirme, à Moneyvox (ex CBanque), Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Nickel.

« Nous sommes la première néobanque de France, avec des ambitions fortes d’acquisition » poursuit la porte-parole. « Mais la concurrence est très forte, et notre proposition de valeur doit donc être à la hauteur. Notre objectif, c’est d’encourager nos clients à faire de Nickel leur compte principal. »

•• Le « sans contact » n’est pas la seule nouveauté. Nickel a profité de ce renouvellement pour changer le type de carte fourni : les anciennes étaient des cartes de débit, les nouvelles sont des cartes de crédit. Si la nouvelle carte reste à contrôle de solde, elle permet d’améliorer l’acceptation. Certains clients ont eu la bonne surprise de pouvoir effectuer des paiements avec la nouvelle, là où l’ancienne ne passait pas.

Elle devrait également mieux fonctionner dans certaines situations qui posaient auparavant problème : aux péages, aux caisses automatiques des parkings et plus généralement partout où les terminaux de paiement ne sont pas connectés, et donc incapables d’interroger le solde du compte pour vérifier qu’il permet de couvrir le montant de l’achat.

•• La nouvelle carte « nous permet de prévoir une poche offline de 20 euros » explique, d’ailleurs, Marie Degrand-Guillaud. Concrètement, elle est paramétrée pour accepter certains paiements sans interrogation du solde, mais uniquement dans la limite de 20 euros par mois.

(Voir aussi 6 septembre, 22 juillet et 11 juin).