Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Fév 2015 | Profession
 

gateau-anniversaire-1-anIntéressant parce que très clair, le papier consacré par Valeurs Actuelles de cette semaine au développement – très progressif et sûr – du Compte Nickel des buralistes, lancé il y a tout juste un an (voir Lmdt du 11 février 2014 ainsi que des 13 et 20 janvier 2015) : un compte de paiements et encaissements sans épargne, ni crédits. A ouvrir chez son buraliste.

D’une part, le fonctionnement d’ouverture du compte y est très bien décrit : « Nickel s’appuie sur un réseau de buralistes partenaires, spécialement agréés par la Banque de France.

Compte Nickel« Tout commence par un coffret comme ceux proposant week-ends gastronomiques ou sports à la carte. Pour 20 euros, c’est la banque qui est dans la box, avec un livret pédagogique et une MasterCard utilisable partout.
Le tabac est équipé d’une borne de couleur Orange qui combine tablette tactile et scanner reconnaissant les pièces d’identité.
Le client crée, lui-même à la borne, son dossier avec une pièce d’identité, son numéro de mobile, son adresse mail et le code-barre de la MasterCard.
Puis, le buraliste valide le tout sur son propre terminal, vérifiant que le client est bien le titulaire de la pièce d’identité. Le client commence, alors, à alimenter son compte.
Le client repart avec un ticket comportant deux relevés d’identité bancaire, le premier solde de son compte et un code à envoyer par texto pour obtenir le PIN de sa carte. Le compte est ouvert. Il s’est passé une dizaine de minutes ».

Parmi les avantages : « notre grille tarifaire tient en sept lignes » affirme Hughes Le Bret, fondateur avec Ryad Boulanouar du Compte Nickel, «  il n’y a pas de frais cachés. Le coût moyen annuel pour le client est de 50 euros, contre 192 pour une banque classique ».

Plus de 77 000 comptes ont été ouverts à travers toute la France, chez un peu plus de 650 buralistes partenaires. Ils devraient être 1000 buralistes de plus cette année, d’après Valeurs Actuelles qui redonne la parole en conclusion à Hugues Le Bret : « nous enregistrons 350 ouvertures de comptes par jour, dimanche compris ».

Qui aurait imaginé, il y a 10 ans, que l’on puisse ouvrir un compte bancaire chez les buralistes ? Et que cela marche ? Ce réseau a des ressources insoupçonnées. Cette première année de Nickel le confirme.