Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Nov 2017 | Profession
 

La croissance, c’est bien mais il faut assurer derrière. Avec près de 800 000 clients et une ouverture de compte toutes les 30 secondes chez les buralistes, Nickel est toujours en croissance.

Le cap étant de 2 millions de clients en 2020. Avec 10 000 buralistes. Dans un contexte où la concurrence a fini par se réveiller (voir Lmdt des 28 septembre, 31 octobre et 3 novembre 2017).

•• Et le service doit absolument fonctionner, dans un environnement informatique, par définition, toujours soumis à quelques fragilités qu’il faut compenser au plus vite pour assurer un fonctionnement somme toute remarquable. En octobre, pas moins de 7,4 millions d’opérations bancaires : virements, retraits, achats, prélèvements, soit une moyenne de 10 opérations bancaires réalisées par mois, par client.

•• Il y a un peu moins d’un an, Nickel a implanté à Nantes ses services Clients (les titulaires des comptes), Informatique et contrôle de Conformité (voir Lmdt des 12 octobre 2016 et 10 janvier 2017). Soit 110 collaborateurs. Mais cet effectif va passer à 200 fin 2018. Soit une année d’avance sur la feuille de route prévue.

•• Il faut préciser que grâce à ses équipes nantaises – implantées sur 1 600 mètres carrés – Nickel dispose d’un service client traitant chaque jour 3 600 appels et 3 000 mails. C’est son service IT (Informatique) qui développe et fait fonctionner tout le système bancaire temps réel dont sont si friands les clients Nickel. Et le service Conformité assure la maîtrise essentielle des risques « fraudes, blanchiment et financement d’activités terroristes ».

•• L’année prochaine, les recrutements (CDI et contrats d’apprentissage) vont donc porter sur 50 conseillers de clientèle, 15 informaticiens et 25 analystes conformité.

Quelque chose nous dit que les enfants de buralistes sont les bienvenus.