Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Déc 2018 | Profession
 

Coup de pouce sur le Smic ? Prime exceptionnelle fiscalisée ? Le pouvoir d’achat est au cœur des recherches de solutions pour sortir de cette crise qui plombe gravement l’atmosphère et perturbe l’activité dans notre pays.

Ainsi, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, a réuni plusieurs grandes organisations patronales pour entendre des « propositions visant à améliorer le quotidien des Français ».

À cette occasion, Nickel a réagi, par un communiqué de presse, pour rappeler que le coût moyen associé à ses services est de 41 euros par an. Ce qui est en-deçà de la fourchette – allant de 72 à 212 euros – correspondant aux autres services bancaires (enquête de l’association CLCV / Consommation Logement et Cadre de Vie).

Pour Arnaud Giraudon, président de Nickel : « cette spécificité est liée à la nature de notre offre : soit la possibilité, simple et essentielle, de payer et d’être payé via une grille tarifaire transparente. De plus, le découvert n’étant pas possible, nous limitons considérablement les frais d’incidents qui font porter un cout élevé à ceux qui, pourtant, ont moins d’argent. »

En effet, grâce à des tarifs clairs, sans frais cachés et sans découvert possible, Nickel revient 2 à 3 fois moins cher qu’un compte en banque ordinaire.