Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juin 2020 | Profession
 

Pierre-Henri Havrin, directeur des Ressources Humaines de Nickel, confirme, dans Ouest France, le recrutement de 100 personnes par an, en France, durant quatre ans pour accompagner son développement en France et en Europe.

Nickel emploie actuellement 400 salariés entre Nantes et Charenton-le-Pont. 

« Nous sommes aujourd’hui à 1,6 million de comptes avec 5 500 buralistes mais nous souhaitons arriver à 4 millions de comptes et un réseau de 10 000 buralistes en France d’ici 2024. Les recrutements seront de 75 salariés de plus par an à Nantes et 25 à Charenton-le-Pont » précise-t-il.

•• Ces recrutements se feront dans tous les activités de la banque « nous ne demandons pas que des expériences dans le domaine bancaire, mais plutôt des capacités à s’adapter à la culture d’entreprise et à être polyvalents ».

•• La néo-banque souhaite aussi se développer dans six pays en Europe. La crise du Covid-19 a retardé de quelques mois son arrivée en Espagne avec le réseau Fenamix (voir 30 janvier).

Les autres pays ne sont pas encore définitivement arrêtés.

•• Pendant le confinement, la banque a vu les transactions en ligne baisser de 25 % et la période a connu l’ouverture de 15 000 comptes contre 30 000 dans une activité normale. « Une baisse très relative. Notre réseau de buralistes est resté ouvert et le jour du déconfinement, le nombre de nouveaux comptes est reparti de plus belle » tempère Pierre-Henri Havrin (voir 15 juin ).

Pas de chômage partiel pour les effectifs mais du télétravail et aujourd’hui 70 % des salariés sont encore en travail à distance. Et 95 % veulent continuer à le pratiquer plus régulièrement : « nous allons réfléchir à son développement ».