Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Avr 2018 | Profession
 

La buraliste d’Albi qui avait refusé de délivrer un colis, au motif qu’une cliente ne voulait pas retirer son voile (voir Lmdt des 19 et 20 avril), a été convoquée directement par le Procureur de la République.

Poursuivie pour « discrimination en raison de la religion, refus d’un bien ou d’un service dans un lieu accueillant du public ou pour en interdire l’accès », la buraliste a été placée sous contrôle judiciaire, avec interdiction de sortie du territoire national.

En attendant sa comparution devant le tribunal correctionnel d’Albi, le 24 mai. Elle devra y répondre de quatre plaintes pour le même motif.

Dans La Dépêche, la buraliste estime « avoir toujours respecté la loi » et ne « jamais faire de discrimination ». Avant de préciser : « je demande systématiquement aux personnes qui portent une capuche, un casque ou une casquette avec visière longue de les retirer. C’est pour les reconnaître par rapport à leur carte d’identité. »