Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Mai 2021 | Profession
 

La plateforme spécialisée dans l’achat et la vente de vêtements d’occasion, basée en Lituanie, vient de réunir 250 millions d’euros d’investissement pour de son dernier tour de table.

Objectif selon Les Échos : poursuivre ses investissements dans l’expérience client et élargir sa zone géographique d’influence.

•• À la tête de 37 millions de membres sur le Vieux Continent (45 millions au total), Vinted a notamment séduit les investisseurs en ayant triplé sa base d’utilisateurs en deux ans. « Cette nouvelle levée de fonds nous confirme que nous sommes sur la bonne voie après la réussite de notre expansion en Europe » s’enthousiasme Thomas Plantenga, le PDG de Vinted.

•• Une croissance notamment portée par la France qui reste le premier marché de Vinted avec près de 16 millions d’utilisateurs, contre 11 millions début 2020. Les buralistes développant un service de colis sont les témoins quotidiens de ce développement (voir 6 décembre 2020 et 9 décembre 2019).

•• Si la plateforme a continué sa croissance « sur le même rythme en 2020 que les années précédentes » selon son PDG, l’activité de Vinted n’est pas encore rentable. Gourmande en capital, la plateforme a notamment pour objectif de poursuivre ses investissements dans l’expérience client.

« Notre priorité est de rendre plus facile l’utilisation de la plateforme, notamment sur deux points : le service client et la confiance dans nos services. Nous voulons par exemple réduire le temps nécessaire pour mettre en ligne un article et celui pour résoudre un litige entre utilisateurs » explique Thomas Plantenga.