Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Nov 2020 | L'essentiel, Trafic
 

Revenons sur notre information, publiée ce vendredi 27 novembre, concernant la contrefaçon sur le marché des cigarettes (communiqué Seita / voir 27 novembre). Et selon laquelle, à la sortie du premier confinement, plus d’une cigarette sur dix consommées par les fumeurs français était de la contrefaçon.

Ce qui met en valeur le phénomène nouveau et préoccupant de ces cigarettes, non pas détournées d’une façon ou d’une autre du circuit officiel à des fins de vente illégale, mais sciemment fabriquées dans des conditions clandestines (voir 25 et 26 juillet ainsi que 27 et 29 juin).

Voici le classement par région de là où nous en sommes dans le développement de la contrefaçon, telle qu’elle a été évaluée grâce à une enquête « ramasse-paquets vides dans la rue » (étude Empty Pack Survey), menée pendant le second trimestre 2020 (période comprenant la fin du premier confinement avec sa fermeture des frontières) ; il s’agit du poids relatif des « cigarettes issues de la contrefaçon et des marques clandestines » dans le marché total.

Basse/Haute Normandie : 18 %
Provence-Alpes-Côte d’Azur : 16,8 %
Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées : 16,3 %
Bretagne : 15,4 %
Alsace / Lorraine / Champagne Ardennes : 13,2 %
Île de France : 12,2 %
Bourgogne / Franche-Comté : 10,6 %
Nord / Picardie : 10,6 %
Rhône-Alpes : 10,6%
Centre : 7,2 %
Pays de La Loire / Poitou-Charentes : 6,3%
Aquitaine : 6,2 %
Auvergne / Limousin : 6,1 %