Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Oct 2014 | E-cigarette
 

« Le Café digital » des Echos.fr ; une brève dans Le Figaro Magazine de ce week-end … Smokio, le précurseur de la cigarette électronique connectée, peaufine sa com’ et sa stratégie, alors que la start-up vient de souffler sa première bougie (voir Lmdt du 11 septembre).

SmokioAlexandre Prot (co-fondateur avec Steve Anavi), au cours de l’interview, aura été plus précis que dans ses communiqués de presse. Grâce à sa puce, inventée et fabriquée en France, Smokio se veut l’outil d’accompagnement physique (l’objet) et psychologique (l’application) d’aide au sevrage tabagique. Pour une population d’hésitants sur les promesses de l’e-cigarette, en termes d’alternative progressive à la cigarette traditionnelle et d’économies réalisées.

Smokio a été conçue « très internationale » depuis le début. Aujourd’hui, l’application est disponible en huit langues et le packaging en cinq langues. Sachant que le plus gros des ventes s’effectue, dans une vingtaine de pays, via le site Internet.

Pour les canaux physiques, « on est déjà présent en France et dans les pays proches, comme en Belgique, en Suisse et au Royaume-Uni. On essaie d’aller plus rapidement dans l’implantation au sein de magasins. L’idée pour 2015, c’est d’aller aux USA, aussi ».

Autre nouveauté à venir : « d’ici un mois, une mise à jour de l’application qui va améliorer la stabilité de la connexion Bluetooth (plus rapide et fluide), une révision de l’ergonomie et la sortie de nouveaux produits », dont la primeur est réservée au plus grand salon high tech au monde, le Consumer Electronic Show (CES), du 6 au 9 janvier à Las Vegas.